Golf VI TSI 122 BVM6 (1er essai)

GOLF VI 1,4L TSI 122ch BVM6 - CONFORTLINE (ESSAI #1)

- Essai du 15 Avril 2009 -

Contexte

A la date de l'essai, j'étais encore indécis sur la motorisation de ma future Golf VI + entre Diesel et Essence, mais j'avais déjà ma petite idée, j'avoue.

Promis je serai objectif dans ce compte rendu, mais je suis dieseliste convaincu depuis que j'ai essayé le diesel. Mes voitures :
A la date de cet essai, j'avais une C3 BVA HDI 70ch et avant j'avais une Golf V TDI IP 140 DSG6. Donc j'aime les boite auto et je perdurerai.

PREMIERE APPROCHE

17h20, j'arrive à la concession. Le vendeur est occupé, il me refourgue un stagiaire qui fait portier depuis au moins 1 semaine. Car à chaque fois que je suis venu, il servait de groom. Pas sympa comme job. Bon on m'amène les clefs d'une Golf VI TSI 122 BVM6 Confortline. Va falloir se remettre à la Boite Manuelle. Il s'agit d'un véhicule d'une employée me dit-on. Au moins eux ils se sont décarcassés pour me faire essayer un véhicule même si ce n'est pas un véhicule d'essai à proprement dit. Très bon point pour ce garage. Donc je m'installe. Tous les rangements sont pleins, oui, on voit bien que c'est la voiture d'une femme, des CD partout, un chargeur de téléphone, des papiers et des bouquins. Donc question rangements, ça va on dirait.
Première impression, je n'accroche pas au RCD 310 de la version confortline, il est assez vilain entre nous.

PREMIERS TOURS DE ROUES

Allez hop je mets le contact, je fais préchauffer, ah non zut ce n'est pas la peine, c'est une essence. Bon hop je démarre. On coupe la radio. Et là très silencieuse, ça change du diesel. Un son mélodieux de ralenti s'en échappe. Allez hop, on se rappelle comment marche une boite manuelle et en avant la première. Au passage la boite est vraiment très agréable, pas d'accroc, les vitesses sont bien en face. La première passe toute seule, car souvent sur les BVM c'est cela que je reprochais. Je demande comment on met les compteurs à 0, car c'est le but de mon essai : LA CONSOMMATION ! Le gars le fait. Je voulais le faire, justement pour apprendre. Il m'explique bouton haut ou bas puis appuyer sur OK. Euh, même là revenu chez moi, j'ai toujours pas saisi cet ordinateur de bord. Faut l'habitude je pense. Bon hop je roule doucement, je sors du garage et je vois affiché 15, 20, 25l/100. Vache !!! Après quelques km à vitesse douce, changement très doux des rapports, je vois une moyenne de 10l/100. Entre nous, j'ai vraiment une conduite très pépère, je ne pousse jamais les rapports. Bon je me dis que la voiture est encore froide, voyons plus tard. Je demande à aller chercher la rocade, le type accepte.

SENSATIONS SUR ROUTE

Allez on s'engage dans la voie rapide, bon là j'avoue j'ai appuyé pour m'insérer. Certes, ça répond mais bon ça vaut pas le TDI IP 140 de ma Golf V d'avant. Et puis, je m'y suis peut-être mal pris, j'aurais peut-être dû rétrograder d'une vitesse mais je ne pense pas vu l'élan de la voiture. Enfin je m'insère dans la rocade. J'accélère à 110 puis je stabilise. Stabilisée, la conso a descendu tranquillement vers 5l. Le type me dit si vous voulez on peut faire le tour du périph de Toulouse. Euh, je ne sais pas s'il est de Toulouse lui pour me dire ça, car faire du périph pour se promener à 17h40, heure des sorties de bureaux et donc des bouchons ... Allez je sors à la prochaine sortie et regagne la ville. Je traverse toute la ville, en prenant des raccourcis. Le type me dit, eh bien vous connaissez bien Toulouse, bah oui quand même, il est d'Annecy ou quoi lui (blague perso au passage). smiley sourire J'ai toujours pas compris comme fonctionnait l'OdB. Allez je me fais une petite accélération. Ca pousse, ça va, ça répond vite, pas de trou d'accélération. J'ai ensuite testé le ralenti. Car sur les essences c'est ce qui me tracasse un peu. Je pousse un rapport, je laisse le moteur retrouver son régime de ralenti. Ca va il descend petit à petit, le bruit est propre. Ensuite test de sous régime, ça va le couple est là, rien à redire.
Ensuite test de direction, ça va le volant se remet en place, c'est bon aussi. Enfin faire des tests comme cela sur un véhicule de 2600 km compteur, j'espère quand même que ça marche ! Ensuite dernière ligne droite Allez une dernière poussée, dernier test, je suis en 2ème, je pousse à 70. Ca pousse normal mais ça va. Je relâche tout. Le frein moteur fait son boulot, pas de soucis.

FIN DE L'ESSAI - RETOUR A LA CONCESSION

Hop les lumières s'allument, il faisait sombre. Je recule la voiture en marche arrière. Puis hop ça sonne. Bah y'a rien derrière pourquoi ça sonne, le gars me fait remarquer que c'est le devant qui sonne. Eh oui c'est vrai, j'ai pas l'habitude que ce soit le devant qui sonne. Puis en retestant pour me garer, j'ai remarqué que le son sort des hauts-parleurs AV et AR mais aussi des côtés gauche/droit. Les barres d'aide au stationnement clignotent sur la radio RCD 310. C'est pas très clair sur cet autoradio. Les capteurs sont bien réglés je trouve. Allez, on arrête tout, et voila le bilan que j'attendais, la consommation : 8,5l/100 km. Mon avis : GROUPS. Car même si j'ai poussé un peu à 1 ou 2 endroits pendant quoi 5s ; j'ai quand même roulé bien 35 min à un niveau très très pépère. Et je voyais souvent des pointes à 15l/100 lors des changements de rapports. Je pense déjà que là, la DSG permet de réduire ce surplus de consommation. Bon allez admettons que je retire 0,5l pour ma petite poussée de 5s et l'autre de 5s. Cela arrive à 8l. Admettons que le moteur soit froid au début, mais après 35 min, je pense que cela ne rentre plus dans la moyenne affichée. Donc je tablerai sur une moyenne de 8l/100 à ma conduite qui pourtant est tranquille.

CONCLUSION GENERALE

Le TSI est un bon moteur essence. On sent qu'il y a eu du progrès depuis ma Golf 3 1,8L 90ch. Le ralenti moteur, la carburation, le sous-régime, le frein moteur fonctionnent à merveille. Enfin la voiture est neuve je me dis aussi. Le gros point noir pour moi est la conso : 8l sur mon trajet quotidien boulot-travail, alors qu'avec la C3 je suis à 5,2l. Cela me fera une sacrée différence.
J'avoue que le TSI est un moteur homogène qui satisfera énormément de personnes. Silencieux, je l'avoue. Pêchu, de bonnes reprises quand on en a besoin, pas d'effet point mort lors d'accélérations brutales (enfin ça c'est peut-être le soucis des BVA). 122ch est une puissance vraiment très correcte. Ensuite 80ch, je n'ai pas essayé mais je ne pense pas du tout que ce soit raisonnable comme achat. J'aurais bien voulu une DSG7 car je pense que la DSG7 réduit la consommation.

CONCLUSION POUR MON FUTUR ACHAT

Même si je suis déçu de la consommation élevée pour ma conduite tranquille, je pense qu'au quotidien en boite DSG et sans vouloir pousser le moteur comme je l'ai fait ce soir, je devrais être dans les 7,3l au 100 comme bon nombre de propriétaires à qui j'avais posé la question.

Le prix du TDI 140 DSG6 est trop cher pour des sensations peu supérieures à la TSI 122. Le seuil de rentabilité que j'avais calculé pour un achat TDI 140 DSG est de 102.000km (en prenant en compte une différence de consommation de 2l/100 et de 25cts par litre) !!! Même les vendeurs de la concession me déconseillaient presque l'achat des moteurs TDI en disant qu'ils sont devenus bien moins rentables face à des TSI bien moins chers et économes qui plus est.

Donc pour ma commande, je choisirai un TSI, non pas parce que je suis satisfait de la consommation mais parce que le TDI 140 DSG est un moteur de luxe qui ne le mérite pas je trouve. J'aurais peut être hésité avec un TDI 110 DSG mais non commercialisé par ma concession. Puis je me dis que vu que le TSI 160 consomme autant que le 122 et que le prix est proche 900€ de différence, alors si c'est pour avoir un moteur qui consomme 7,5 autant avoir des chevaux.

Par contre, ce que je n'ai pas aimé dans la golf VI, c'est l'ergonomie de l'OdB. Certes même si je ne connais pas du tout la voiture, je trouve les commandes au volant pas vraiment intuitives et le mode des menus ne m'a pas paru du tout clair au premier abord. Certes c'est une question d'habitude, que j'adopterai vite mais quand même.

Ensuite dans la C3, j'ai plusieurs infos au tableau de bord, affichées en même temps, consommation en temps réelle, autonomie, distance, ... Idem sur mon Opel Astra d'avant, on pouvait choisir 3 infos sur l'OdB et c'est vraiment agréable, pas besoin de trafiquer les boutons en roulant.

Ensuite l'autoradio RCD 310, il est vraiment horrible, peu fonctionnel et ne colle pas avec l'image de finition de la voiture. Et pas évident non plus de quitter un afficheur numérique Citroën et de revenir à des compteurs à aiguilles. C'est vrai qu'au départ, j'étais pas convaincu du tout par l'affichage numérique de la vitesse instantanée chez citroën mais c'est vraiment très agréable au quotidien.

Vous êtes ici : Home LA MARQUE ESSAIS & TESTS Golf VI TSI 122 BVM6 (1er essai)